La peinture murale du "pendu-dépendu", dans l'Eglise Saint-Julien de Saulcet, dans l'Allier (03), par Alexandra Lachaud Toccacieli

May 26, 2019

Avec Alexandra Lachaud Toccacieli, de Guides Tourisme Auvergne, parcourons ensemble « La Route des Eglises Peintes du Bourbonnais » (03) et arrêtons-nous à l'église de Saulcet pour découvrir la peinture murale du « pendu dépendu » et sa savoureuse légende !


La scène du « pendu dépendu » relate un miracle réalisé par Saint-Jacques soit à Toulouse soit à Santo Domingo de la Calzada en Espagne. En tout cas les deux versions relatent un miracle sur la route du pèlerinage de Compostelle.


Un jeune homme et ses parents s'arrêtent dans une auberge pour y passer la nuit, sur le chemin qui les mène à Saint-Jacques de Compostelle. La servante, éprise du beau jeune homme, lui fait des avances mais ce dernier les repousse. Erreur ! La jeune fille éconduite et humiliée se venge en cachant des couverts et de la vaisselle d'argent dans son sac de voyage puis l'accuse de vol. Il est jugé puis pendu tandis que ses parents éplorés continuent malgré tout leur chemin vers Saint-Jacques. Sur le retour, ils s'arrêtent à nouveau à Santo Domingo de la Calzada pour réclamer le corps de leur fils et l'inhumer dans leur village.
Mais, oh surprise, ils le retrouvent vivant et toujours pendu au gibet ! Saint-Jacques, invisible, n'a pas arrêté de le soutenir pour lui éviter l’asphyxie et lui a même donné à boire et à manger. Il aurait pu tout aussi bien couper sa corde et le libérer mais la suite du miracle serait moins intéressante...
Les parents vont voir directement le juge de la ville pour lui demander de décrocher leur enfant innocent et bel et bien vivant ! Le juge leur rétorque « votre fils n'est pas plus vivant que les poulets rôtis que je m’apprête à manger ! ». A ces mots, les rôtis reprennent vie : la poule et le coq commencent même à chanter ! Le juge consent donc à se rendre sur la potence et, voyant le miracle, demande ses excuses au jeune homme et à ses parents. On dépend le pendu (et on le remplace par la jeune servante médisante!).

 

Cet épisode du « pendu dépendu » est assez rare : on en trouve 34 représentations en France mais seulement 9 sont des peintures murales. Quatre d'entre elles se trouvent en Auvergne : une dans l'Allier, que nous venons de découvrir, et 3 autres dans le Cantal (peintures murales du couvent des Jacobins à Saint-Flour et de l'église de Virargues, tableau dans l'église de Murat).
 


Envie de comparer quelques détails de deux versions différentes ?

 
Sur la fresque de l'église Saint-Julien de Saulcet, dans l'Allier (03), on voit très bien Saint-Jacques qui soutient le malheureux accusé à tort (photo ci dessus).

Dans la peinture murale de l'ancien couvent des Jacobins (auparavant des Dominicains) de Saint-Flour, dans le Cantal (15), le coq et la poule sont posés sur une broche (photo ci-contre).


Aujourd'hui encore à la cathédrale de Santo Domingo de la Calzada, en Espagne, une potence entourée d'une cage abrite une poule et un coq vivants en souvenir de ce miracle !

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

 

ALEXANDRA LACHAUD TOCCACIELI
Guide Conférencière
Français / Anglais / Espagnol / Italien


J'interviens dans l'Allier, le Cantal, la Haute Loire et le Puy de Dôme

Comment me contacter ?
Tel : 06-71-14-52-28
@ : 
lachaud.alexandra@gmail.com

Mon site internet : 
http://visite-guidee-auvergne.com/​


Vous pouvez également suivre mon actualité sur ma page facebook : Guides Tourisme Auvergne

 

 

 

Please reload

Posts à l'affiche

Bienvenue sur le blog des Guides Conférenciers en Auvergne-Rhône-Alpes !

September 11, 2019

1/1
Please reload

Posts Récents
Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags